Proposer un numéro thématique aux Cahiers Agricultures

Les propositions doivent être envoyées au comité de rédaction de la revue (cahiers.agric@cirad.fr) en incluant :

– une présentation du thème choisi, de son intérêt pour les pays du Nord et du Sud, de son originalité ;

– la liste des articles et des auteurs ;

– un calendrier prévisionnel de réalisation.

Si la proposition est acceptée par le comité de rédaction, une équipe est constituée, composée d’un scientifique porteur du projet et d’un membre du comité de rédaction de la revue. Cette équipe prend alors la responsabilité du suivi du processus d’évaluation et de la mise en œuvre du numéro.

La revue accueille des numéros thématiques francophones ou bilingues selon la nationalité des auteurs. Le premier article du numéro est un article de synthèse présentant l’état de l’art sur le thème choisi. Il peut être publié dans deux langues.

Le délai de réalisation d’un numéro thématique est au minimum d’un an.

Contrairement aux articles des numéros courants, qui sont sans frais de publication pour les auteurs, les numéros thématiques nécessitent un financement, qui dépend du nombre de pages du numéro.

A partir de 2019, les coûts sont les suivants :

Coût d’un numéro de base de 68 pages en édition électronique (environ 8 articles) : 7 700 €

Coût de la page supplémentaire en édition électronique : 103 €

Si les coordonnateurs désirent des exemplaires papier : Coût de l’impression d’un numéro de base de 68 pages en 100 exemplaires : 830 €. Pour un nombre d’exemplaires ou de pages supérieurs, les coûts sont ensuite légèrement dégressifs (nous consulter).

Agriculture, alimentation et emploi en Afrique de l’Ouest

L’économie alimentaire est le premier employeur en Afrique de l’Ouest, avec 66% de l’emploi total. Bien que la majorité de ces emplois soient encore dans l’agriculture, les activités non agricoles liées à l’alimentation progressent à mesure que le secteur s’adapte à l’évolution démographique, à l’urbanisation et à la croissance des revenus. Compte tenu du nombre d’emplois concernés, disposer d’une vision claire des perspectives de l’économie alimentaire est essentiel. Cette Note vise à quantifier et décrire la répartition de l’emploi dans les segments de l’agriculture, de la transformation, de la commercialisation et de la restauration hors domicile. Elle analyse les implications spatiales des transformations en cours, en particulier les interactions urbain-rural et la diversification de l’emploi rural. Enfin, elle propose des pistes politiques pour des stratégies d’emploi ciblées qui optimisent les synergies entre productivité agricole, emploi non agricole et interactions urbain-rural, et garantissent l’inclusion, en particulier des jeunes et des femmes. Télécharger le document ICI